« The northern part of the world ! » – Première partie

Hi everybody !

Encore une fois vos apprentis, vos nomades ont vécu une histoire inoubliable. Histoire de vous donner un avant-gout de la suite, nous espérons que les termes suivants vous mettrons en appétit : 3200 km, 3 nationalités, aurores boréales, chien de traineau, motoneige, Norvège, sauna et trou dans la glace, hardes de rennes, caribous, renard des neiges …

Haaa, intrigués ? Prêts ? C’est parti !

Mercredi matin, levés à 4h30 nous avons récupérés nos acolytes : Geoffroy, français, Robbert, allemand et Nancy, chilienne et nous sommes parti tout droit vers le nord ! La voiture que nous avons loué était très spacieuse et plutôt confortable (Opel Vestra)… heureusement, nous avons fait plus de 14h de route, soit 990 km ce premier jour.

sunlapComme nous nous y attendions, nous n’étions pas très nombreux sur la route, et même presque déçu de ne pouvoir combler notre ennui en comptant les voitures rouges ou bleues. Nous croisions peut-être dix voitures en une heure, donc bien sur le jeu n’était pas réellement palpitant. Le temps, « so beautiful », juste le bleu clair et parfait du ciel, le soleil aveuglant réchauffant notre peau, une forêt épaisse et une neige éternelle. L’ambiance était posée dans la voiture jusqu’à ce que soudain, un panneau indique que nous nous trouvons tout juste au cercle arctique ! Nous réalisons alors que nous sommes en Laponie, pays des rennes, du père noël et des lutins !

Après quelques pauses, nous sommes arrivés à Sodankyla à 19h, accompagnée d’une lumière rasante nous offrant une palette de rose infinie. Juste avant de nous perdre en forêt, nous avons eu une incroyable surprise : en plein milieu de la route, à un mètre à peine de notre véhicule, a déboulé un jeune renne. Un brin dangereux mais tellement beau … !

Remis de nos émotions, en plein milieu du cercle polaire, nous sommes arrivés à destination. Pour 60 euros la nuit pour cinq, nous avions réservé une « cabin », c’est une sorte de cabane pour pêcheur ou chasseur, juste au bord du lac. Nous étions prévenus dès le départ que nous devions savoir faire du feu, creuser la glace et ne pas craindre l’inconfort. Finalement, notre maison étant sous trois mètres de neige et n’ayant pas été chauffé depuis octobre, pour le même prix on nous a offert une nuit dans un petit cottage avec sauna privé directement à l’intérieur … trop facile !! Nous avons passé une excellente soirée, mangeant dans un noir quasi total pour pouvoir observer les très attendus « northern lights », aurores boréales. Bien évidement fou rire garantis !

La journée n’aurait pas pu être plus parfaite puisqu’entre deux passages au sauna, Flo regarde par la fenêtre et là, à peine une heure après le début de notre chasse, une intense vague émeraude est apparue dans le ciel. Nous nous sommes précipités dehors en bottes et maillots de bain (sauna oblige) et avons ouvert nos yeux d’enfants pour contempler cette merveille de la nature. Indescriptible, juste époustouflant. Nous, en plein cercle arctique, perdus en pleine forêt, au bord d’un immense lac gelé, aucune lumière artificielle ; juste le scintillement intense des étoiles qu’on croirait pouvoir toucher du doigt, et cette onde mystérieuse. « Awesome » !! Nous en sommes tous resté sans voix.

Le lendemain, après une promenade matinale sur le lac piégé sous plus d’un mètre de glace, nous avons repris la voiture, toujours irrépressiblement attiré vers le nord. Encore une fois un temps sublime, pas un nuage, tout laissant présager une nuit magique. Rebelotte ! Pas même dix minutes après s’être installés dans notre nouvelle « cabin » une aurore boréale pointe entre les sapins, n’avons même pas eu le temps de finir de cuisiner, avons tout abandonné et avons grimpé dans la voiture. Dix minutes plus tard, nous étions au sommet du plus haut point de vu local pour nous offrir 360° de bonheur. L’aurore boréale était plus faible que la veille, mais toujours si incroyable. Les mirettes remplis à ras-bord, nos ventres malheureusement toujours aussi vide, nous avons préparé une spécialité lapone … j’étais un petit peu réticente en pensant à ce pauvre petit animal « so cute … ». Et oui, nous avons mangé du renne !  Très bon, mais un peu élastique … il a du en courir des kilomètres ce pauvre petit. Au final le renne c’est bon, ça ne ressemble à rien de commun, ça a un petit gout sauvage et avec des champignons, c’est aaaaachement bon !

lapnorwayVendredi, nous avons encore une fois avalé quelques kilomètres. Partis en début de matinée, nous sommes partis nous perdre en forêt sur des routes de campagnes recouvertes de neige à la recherche du passage de frontière entre la Finlande et le nord de la Norvège !
Nous avons surpris plus d’une vingtaine de rennes sauvages, deux caribous et un renard roux : un vrai safari ! Vous vous en doutez sans doute, j’étais RA-VIE !!! Nous avons finalement traversé la barrière ouest de l’Europe en début d’après-midi et avons voulu manger quelque chose … mais nous avions oublié que la Norvège était le pays le plus cher au monde… Nos visages se sont soudainement décomposés en calculant le prix d’un simple hamburger (nous avons tous nos références) : en Russie, ce plat coûte moins de 2 euros, en « Norway », presque 12 euros … ! Cherchez l’erreur. Le ventre vide, nous avons vite fait demi-tour pour retrouver les prix « raisonnables » de notre terre d’accueil.

En regardant sur une carte du monde, nous avions du mal à y croire, mais vous vous rendrez compte facilement, que nous étions à un des endroits le plus haut nord du continent, à la même hauteur que le nord du canada, de l’Alaska ou de la Russie, peut-être à moins de 300 km du bord de la mer arctique et de l’immortelle banquise. « Amazing ! »
Vous l’aurez remarqué, j’utilise un certain nombre d’expression anglaise. Cela fait plus de six jours que je m’exprime exclusivement dans la langue de Shakespeare et très rapidement, je me suis mis à penser et même rêver en anglais ; écrire en français devient donc une véritable gymnastique pour moi !

En rentrant de Norvège, nous nous sommes arrêtés à Inari au centre culturel de la tribu « Saami ». Ce peuple très minoritaire vit au plus au nord de l’Europe et de la Russie. Encore aujourd’hui vêtus de leurs vêtements traditionnels colorés, élevant leurs rennes … ce sont les Inuits de l’Europe. Extrêmement intéressant ! Saviez vous qu’il existe des aurores boréales au pole sud ? Que l’ours perd 20% de sa masse en hibernant et que les Saami sont venu en Finlande lors de la dernière ère glacière (il y a 10 000 ans) ?

En rentrant, nous avons eu le plaisir encore une fois de plus de pouvoir observer plusieurs hardes de rennes et avons passé une délicieuse soirée commencée par notre sauna quotidien et terminée devant un bon feu de cheminée. … Maintenant chers enfants il est l’heure pour nous d’aller se coucher … levés à 4h aujourd’hui et  plus 12h de route dans les pattes, notre couette nous appelle. Bien entendu nos aventures ne s’arrêtent pas pour autant, rendez-vous demain pour la suite de cette épopée incroyable ! Patience …

Les Apprentis Nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *