Etats-Unis

– Juillet 2011 –

« Il nous restera sans aucun doute la sensation de liberté des routes à perte de vue, le goût toujours un peu fade mais désesperemment addictif des burgers et autres cochonneries tout au long du voyage, mais aussi la folie des hommes face à leur désir insatiable de hauteur, la course poursuite permanente des villes avec le temps contrastant avec la douceur de vivre des campagnes profondes de l’Indiana ou l’Illinois… la spontannéité des américains, leur patriotisme, leurs valeurs et leur foi déconcertantes »