« The northern part of the world » – Deuxième partie

Samedi, malgré les précipitations neigeuses nous avons loué des skis de fond et sommes partis à travers bois. La neige était parfaite, le paysage vierge, pas un bruit… Magique !!!

En début d après-midi, nous avons refait notre paquetage et après un savoureux arrêt dans un restaurant lapon, nous sommes repartis sur la route, un peu plus vers le sud, retrouver notre premier chalet. A peine avions nous posé nos valises que le gérant  nous a proposé de vivre une véritable expérience finnoise. Il nous avait fait une surprise et nous avait préparé un sauna au feu de bois dans une petite cabane au bord du lac. Mais ce n est pas tout … Il était en train de dégager notre douche pour revivifier comme il se doit  nos corps engourdis par la chaleur … à grandes pelletées il ôtait toute la neige accumulée au dessus du trou percée dans la glace, nous laissant découvrir le lac et son eau glacée. « Ohhhh my gooood ! ».

Personne ne voulait se décider à quitter le chaleur suffoquante du sauna, tous très stressés à l’idée de plonger sous plus d’un mètre de glace… après vingt bonnes minutes, nous avons décidé de tous y aller ensemble et c’est les uns après les autres que nous nous sommes jetés à l’eau ! Ca raviiiigote ! C’était une expérience géniallissime !

motoneigeDimanche, dernier vrai jour de vacances, nous avons ouvert les yeux sur un temps à couper le souffle une fois de plus. La matinée a commencé par une opération motoneige : le gérant, toujours aussi adorable, nous a proposé d’essayer cet engin des neige qui faisait tant baver les garçons depuis notre arrivée. Nous avons commencé par une balade en forêt : deux dans un traîneau, un accroché tant bien que mal à l’arrière du traîneau et un assis sur la moto derrière le chauffeur (Robbert s’étant blessé au ski, il a préféré s’abstenir). Troop trop bien ! Ensuite c’était à nous, chacun à notre tour, de prendre les commandes dans la poudreuse. C’est très facile à manier, juste une manette pour l’accélerateur et un frein, du coup que du plaisir !!!

Nous sommes repartis direction Rovaniemi, encore un peu plus au sud, à la frontière du cercle arctique. Nous avons fait une courte halte au coeur du village du père Noël : grosse déception, il n’y a rien à voir, juste des dizaines de boutiques identiques, un prix astronomique pour approcher Santa Claus … vous comprendrez donc que nous ne y sommes pas attardé. Nous avions bien plus palpitant à vivre. Nancy, Robbert et Geoffroy sont partis en ville, se promener et manger un hamburger dans le MacDonalds le plus au nord du monde !

chienslapDe notre côté, nous nous sommes offerts un grand rêve tous les deux en amoureux : un safari en chien de traîneau. Après nous avoir équipé contre le froid et du coup nous faire ressembler à deux énormes bibundums notre guide nous a présenté les huskys extrêmement excités et prêts à partir à toute allure. Elle nous a expliqué la technique qui n’est pas si évidente, nous a montré comment gérer l’énergie de nos six chiens, les aider en montée, comment tourner aussi. Elle est ensuite partis loin devant en motoneige pour nous surveiller. Nous étions seuls avec nos chiens : Flo aux commandes pour commencer, moi assis sur une peau de renne dans le traîneau. Pouaaaah, époustouflant !

Nous sommes partis commes des balles, les huskis étaient déchaînés, courant à toute allure à travers la forêt puis sur le lac gelé. Le soleil était éblouissant un vrai bonheur !La course a duré plus de deux heures et demi, avec une halte en forêt : pendant que les chiens reprenait des forces, nous avons pris nos peaux de rennes, la guide nous a préparé un petit feu, un jus de cranberry et blueberry tout chaud, des petits biscuits à la cannelle. Elle nous a fait partager son amour pour ses animaux et son pays avec une extrême sympathie. Nous sommes repartis quelques minutes plus tard, les chiens hurlant déjà d’ennui.

leelochienslapCette fois ça a été à moi de prendre les commandes … c’était beaucoup plus sportifs que tranquillement assis dans le traîneau. Surtout que je n’arrivais pas à faire contre-poids à l’arrière, freiner était un parcours du combattant face à la force de ces brutes surexcitées. Mais c’était trop génial !!!!!! Ce qui nous a surtout plus c’est l’intimité que nous avons pu partager avec les huskis, avec la guide .. ce n’était pas un attrape-touriste, avec des dizaines d’autres personnes avec nous. Nous sommes repartis après avoir bisouillés tous ces amours ne demandant que notre affection, les yeux pétillants autant l’un que l’autre d’avoir vécu une expérience aussi extraordinaire !

En fin d’après-midi nous avons retrouvé notre dernier cottage. Nous avons bien failli passer la nuit dans la voiture après l’avoir coincée dans la neige sur les minuscules pistes forestières … heureusement les finnois sont extrêmement sympathiques et nous ont treuillés. Notre dernière demeure était encore plus isolée et plus rustique que les autres. Pas d’électricité, pas de salle de bain, toilettes extérieurs… c’était assez difficile de cuisiner au gaz, éclairé à la bougie mais ça nous a valu de grands fous rires. Et quoi de plus magique que de s’endormir en se blotissant devant un grand feu de cheminée ?

Hier, fin de notre aventure. Nous avons ouvert les yeux à 4h30 et avons essayé de faire une dernière fois nos bagages dans un noir total !! Tristes de quitter la Laponie, l’ambiance était très calme pendant les 12 heures de voitures pour Lappeenranta. Nous sommes finalement arrivés à bon port vers 18h, épuisés, sales, mais heureux d’avoir partagé autant de moments inoubliables !

Mille baisers…

Les Apprentis Nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *