Les Momos au pays des rennes !

Bonsoir tout le monde,

Nous revenons tout juste d’un court séjour de deux jours au coeur de la capitale finnoise.

Mercredi, le coeur battant la chamade nous avons attendu impatiemment l’ouverture des portes pour accueillir mes parents. Quel bonheur de les serrer dans mes bras après près de trois mois de communication longue distance ! Après ces instants de retrouvailles, nous avons rejoint le centre ville et nous nous y sommes perdus un long moment encombrés de très nombreux, encombrants et lourds bagages.

Finalement arrivés à bon port, nous avons découvert notre hôtel : un appartement spacieux et très confortable avec accès illimité au sauna pour le prix d’une chambre standard ; très agréablement surpris !  Toute première chose indispensable, soulager les valises de l’abondance de cadeaux trans-baltique : connaissez-vous le sac magique de Marry Poppins et son « chem-cheminey … » ? Tout pareil !!! Soupes, Nutella, Kinders, chocolats, gâteaux, pâtés, jambons, fromages … une vraie corne d’abondance pour notre plus grand plaisir ! Merci à tous pour toutes vos attentions : Domi, le chocolat noir aux graines de sésames une tuerie, Mamé merci pour vos petits gâteaux aux noix que j’affectionne tant, de la part de Flo, les Ju et les Lafond, merci infiniment pour les fromages et le jambon cru, et surtout vive la France !

bateau2Hier, journée marathon. J’avais paufiné un parcours dans toute la ville afin de pouvoir découvrir un maximum. Le matin, nous avons pris un ferry direction les îles Suonmelinna et la forteresse classée au patrimoine mondiale de l’Unesco .. bon, la découverte de l’île en elle-même, noyée dans une vraie purée de pois n’était pas des plus inoubliable, cependant la traversée en bateau sur une mer de glace était stupéfiante ! Notre navire s’est frayé un chenal entre les énormes blocs de glace de plus de cinquantes centimètres d’épaisseur se disloquant lentement. Le bruit du choc de la coque contre ces mini-icebergs assourdissant ! Bien entendu, nous étions les seuls fous, vaillamment installés à la proue en plein vent, équipés comme il se doit des indispensables bonnets, écharpes et gants, afin de ne pas en perdre une miette ! Nous avons flanés sur les places, découverts les cathédrales luthériennes et orthodoxes, et sommes rentrés innocemment dans des batîments officiels, comme le cabinet du ministre de la justice, tout simplement car ils étaients beaux … enfin bref, de vrais touristes quoi !

theatreEn début de soirée, nous nous sommes rapidement changés (vous voyez nous avons bien retenu la leçon !), et sommes partis direction l’opéra. Nous avions réservé quatre place pour le ballet « Sleeping Beauty », mais cela sans imaginer un dixième de seconde la séance d’abdominaux qui nous attendait. Assise à côté de maman, j’ai passé mon temps la main devant le visage a essayé de dissiper mon fou rire et ses spasmes incontrôlables. Qu’est-ce qu’une licorne vient bien faire dans l’histoire de la « Belle au bois dormant » ? Pourquoi le prince charmant était-il affublé d’un caleçon blanc aussi moulant laissant deviner ainsi son anatomie ? Pourquoi les arbres dansants, aux costumes pourtant magnifiques, nous paraissait si ridicules ? Et surtout pourquoi les soubresauts de rire se communiquent aussi facilement d’une personne à l’autre ? Finalement, autant les uns que les autres nous n’avons pas compris grand chose, mais, jouant les cancres malgré nous autant durant la représentation du ballet que pendant l’entracte, nous avons passé une inoubliable soirée !

Ce matin, juste avant de plier bagages, nous avons fait une promenade matinale sur le lac gelé, histoire de donner quelques frayeurs à maman. Le beau temps était au rendez-vous, le blanc immaculé toujours si apaisant, et les anges esquissés dans la neige toujours une inépuisable source d’amusement ! En début d’après-midi, départ en train pour Lappeenranta, où nous sommes arrivés 2h30 plus tard. Le temps de déposer nos affaires et découvrir notre cocon, et nous voilà reparti crapahutant dans les environs. Papa et maman pourront ramener en plus des souvenirs, d’indésirables courbatures à force de piétiner sans relâche dans cette inévitable poudreuse !

papamamanCe soir, cuisine entre filles et bon petit plat de maman, mots croisés avec mon papa, partie de tarot et carreaux de chocolat, quoi de mieux pour une soirée en famille ? C’est dans ces moments que l’on prend conscience des aspects plus difficiles de l’expatriation : les communications en vidéo-condérence sont une chose essentielle et tellement utile, c’est cependant tout autre chose lorsque l’on se retrouve enfin tout près de nos êtres chers, retrouver le parfum de sa maman, se blottir contre son papa, partager autant de moments forts, d’humour, d’amour, de discussions d’avenir, d’anecdotes du passé …

Je file recharger mes batteries ; dernière journée demain pour faire découvrir notre ville d’accueil !
Bisous tout doux

Les Apprentis Nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *