Pendant qu’en France ils se gèlent

Mais oui vous pouvez le dire, le crier haut et fort, c’est le monde à l’envers. Ici, en Finlande, 20°C et au soleil sans doute bien plus, pas un nuage ! En-fin ! Fatiguée par la pression engendrée par cette foutue recherche d’emploi, aujourd’hui nous avons fait nos petits balluchons, pris nos livres et lunettes de soleil, et avons improvisé un petit pique-nique sur la plage !

Nous avons même cherché un petit bout d’ombre pour ne pas suffoquer, inespéré ! Le lac est encore bien frais, mais courageusement nous y avons trempé nos pieds jusqu’à la cheville … dire qu’il y a un mois, nous pouvions encore marcher dessus !

A part le beau temps, le départ commence sérieusement à se faire sentir. Quelques Erasmus ont déjà quitté les terres finnoises. Pour ma part, ma valise est encore vide … Flo m’interdit d’y toucher avant ce week-end (je crois bien qu’il est un peu triste que je m’envole loin de lui). Je pars donc lundi à 18h50 heure finnoise et après une  brève escale à Francfort, devrait arriver à l’aéroport de Lyon à 22h30 heure française. J’ai déjà repris contact avec l’agence d’intérim pour des missions d’ici la fin du mois, j’attends …
Flo a terminé ses partiels … fini ! Il ne lui reste plus qu’à avaler ces dernières heures de laboratoires, envoyer son rapport, il n’aura plus qu’à attendre patiemment son diplôme d’ingénieur !! Mon dieu, on va être tous les deux des grandes personnes ! Quant à l’esquisse de notre futur proche … c’est désespéremment encore le néant. Nous passons des heures sur internet à éplucher les opportunités d’emploi pour Flo, tissons un réseau de contact, répondons à des offres de VIE aux Etats-Unis, Singapour et Australie. Nous avons eu la chance de prendre contact avec plusieurs expatriés qui nous donnent de précieux conseils et des coups de pouce plein d’espoir. Pour le moment, quelques entretiens sont proposés, mais rien de sérieux. La pression commence à nous asphixier, mais nous persévérons !
     
A très vite, milles baisers ensoleillés pour dissiper la grisaille française :p
Les Apprentis Nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *