1er et 2 août

1er août :

Ce matin ne changeons pas une équipe qui gagne nous avons encore fourrer notre nez dans c foutus médicaments. La consultation n’a débuté qu’à 9h et nous n’avons pas eu beaucoup de passage. Sinon mora mora, dérangé par les effets secondaires d’un laxatif pris la veille j’ai fait un grand nomre d’aller retour aux toilettes, ce qui a bien fait rire maeva. En début d’aprem, Maeva a demandé à une femme du village de la tresser, c’était génial, toute sa famille était autour de nous. Avec un bol d’eau, un peigne et notre miss confortablement assise sur un tabouret de paille, le tressage n’a duré qu’1h30. Ils rugolaient tous qu’elle se fasse tresser, elle, la blonde aux yeux bleus, la vazaha aux cheveux lisses : elle est devenue la star du village. Tandis que moi les enfants me tournaient autour, je les prenait en photos et ils éclataient de rire de voir leur visages pour la première fois dans la boite. Un s’est même collé à moi et ne voulait plus me lâcher. Nous avons pris une super photo tous les deux, assis sur la terre rouge. Les villageois ont tous voulu etre pris en photo avec nous pour nous remercier ds’avoir été si proche d’eux. Nous sommes vraiment accepter et non pas des touristes.

Nous avons aussi rendu visite à soeur Marie Angel pour s’excuser de ne pas pouvoir partir en ballade à cause de ma chi….e Elle m’a conseillée la papaye la prochaine fois à la place d’un laxatif.. fallait y penser ! Le chef du village nous a bercé de sa musique toute la journée non stop de 9h à 17h30 qu’il aille se couché. Il était ravi sous nos applaudissements. Nous avons bouquiné tout le reste de l’aprem. Ce fut aussi séance épilation mutuelle à la pince à épiler avec quelques insultes de douleur de ma colocataire, mort de rire !

2 août :

Maeva était plutot réticente mais je l’ai convaincue de venir avec moi à la messe. Tous les villages alentours étaient conviés faisant tout autant d’yeux étonnés sur nous. La messe était tout simplement époustouflante. Au sein de cette église sapcieuse et tte simple, le chant des villageois résonnait et comblé nos coeurs d’émotions. Leurs voix était si belles, elles se répondaient au rythme des djembé, les larmes me sont alors monté aux yeux j’en eu le souffle coupé. A un moment tout  le monde s’est tenu la main en chantant aussi fort que leur coeur le pouvait. La petite filel qui m’avait attrapé la main la serrait si fort … A la fin de la cérémonie, Louis, notre organisateur, nous a présenté et notre projet à l’assemblée. Et là un tonerre d’applaudissement nous a toutes les deux (même maeva !!) scotché, et fait monter les larmes aux yeux. Inoubliable !

Nous sommes ensuite partis avec Herizo, un jeune du village, à une cascade. C’était éprouvant (1h15 de marche sous un soleil de plomb à travers la brousse pas si plate que ça) mais magique ! En revenant, une douche froide, et zoouuuh reparti marcher avec soeur Marie Angel jusqu’au cloître des soeurs Clarisse … ça nous a choqué, tant de luxe pour 6 soeurs qui ne vont plus jamais en sortir. Ca fait froid dans le dos ! Ce soir, 3 scouts sont arrivés, ils ont notre âge et ont l’air sympa ! bofff….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *