Retour au bercail !

Bonjour tout le monde,

Notre premier périple de ce mois de folie se termine. Tallinn. C’est une ville géniale et surprenante : elle garde fièrement les traces de son passé, qu’il soit médieval (ville fortifiée, tours de guet, églises et tavernes), tsariste (palais, habitations, jardins, parcs), ou soviétique (logements, hlm, usines de l’époque de Staline, et de l’après seconde guerre mondiale). Tout ce patrimoine est volontairement mis en valeur au milieu de bâtiments bien plus modernes …donnant une vision très hétéroclyte de cette capitale.

Mercredi, malgré le froid et la tempête de neige, nous nous sommes armé de notre plan, avons fait le tour de la vieille ville et avons voyagé à l’époque médiévale. Les églises nous ont particulièrement marquées, remplis de moquettes, de couleurs clinquantes, d’armoiries… et de tableaux dignes de nos livres d’histoires. En fin d’après-midi, nous nous sommes abrité dans une ancienne usine réhabillitée en café et bowling/billard pour faire tomber quelques quilles (la Wii c’est carrément plus facile !).

Enfin, nous avons retrouvé l’ambiance des châteaux fort en dînant dans une taverne. Une de ces vieilles échopes dignes de « Jacquouille de Monmirail », vaisselle en terre cuite, deux trois gueux en haillons en guise de serveurs ; pas d’autre lumière que celles des bougies, le tout accompagné des chants et musiques de troubadours et menestrels ! L’ambiance était très sympa, et la nourriture, exceeeellente (bière à la cinnamone, soupe aux chanterelles, tous types de viandes …) Bien que nous ayons été résonnables, d’autres tables se régalaient d’un banquet de victuailles gargantuesques avec notamment sanglier et ours à la bière, les bougres !!!

palaisJeudi, une toute autre époque. Le matin, nous nous sommes propulsé plus de 300 ans plus tard à l’époque de l’empire russe, des tsars, des Romanovs … nous avons flané dans le parc et le Palais Kadriaorg, résidence d’été du tsar Alexandre II et Catherine II de Russie. L’après-midi, nous avons visité le musée de l’Occupation pour essayer de comprendre un peu mieux l’histoire de l’Estonie au coeur de la seconde guerre mondiale, pendant les successives occupations allemandes et russes et cela jusqu’aux années 90. C’était bouleversant et très très enrichissant.

Notre journée culturelle déjà bien chargée ne s’arrête pas là. Nous nous sommes rendu à l’opéra … et oui très chers … nous avons assisté à la première du ballet « Coppélia ». Ne riez pas comme des baleines derrière votre écran, c’était vraiment très bien. C’était surtout pour le fun d’être allé à l’opéra … nous avons beaucoup rigolé. Pas vraiment pour le ballet en lui même qui était très beau, mais pour le contexte. Quand nous sommes arrivé dans le hall, accueilli par des costumes trois pièce avec queue de pie et noeud papillons, nous nous sommes légèrement senti mal à l’aise. En tendant nos vestes et surtout vieux sac Nike rempli de nos seuls objets de valeurs (appareil photo et ordinateur), nous avons eu le culot de demandé si le vestiaire était « safe » … Jusque là nous n’avions pas vraiment pris conscience, naïf que nous sommes, qu’aller à l’opéra signifiait être tiré à quatre épingles, particulièrement lors d’une première. Sous le regard hautain des autres spectateurs, nous n’avons pu que rire jaune de notre gêne et essayer d’oublier que la neige, fondant petit à petit, laissait sur le parquet une flaque d’eau accusatrice autour de nos bottes.

rigaVendredi, direction Riga. Nous avons pris notre bus à 10h pour arrivé dans le capiale lettone vers 14h30. La ville n’a rien à voir avec la précédente. Nous avons plutôt eu l’impression de nous être téléporté à Lyon ou Paris, avec tous ces batîments « Osmaniens », les grandes universités, théâtres, et cabinets de ministres !

Hier, nous avons flané dans toute la ville profitant du soleil éclatant qui réchauffait enfin nos visages. En fin d’après-midi nous nous sommes rendu au cinéma, assister à une séance 3D du dernier film Disney « Alice in wonderland », heureusement en VO sous-titré letton et russe. Vraiment, à voir ! (En sous-titré russe, pas forcément j’en conviens !). Ce matin, après un copieux petit déjeuner, nous sommes en train de plier nos affaires. Notre bus pour Tallinn pars à 12h30 et notre avion décolle à 20h30.

Pour conclure sur cette excursion en pays balte, je dirais que nous avons été supris du niveau de vie et culturel de ces deux capitales. Nous nous attendions à des villes bien plus pauvres, sans véritablement d’âme ni d’histoire, et ce fut tout le contraire.

Je finirai par ces quelques conseils, et cela en trois points :

1 – Au buffet gratuit du petit-déjeuner, éviter de remplir votre panse au-delà de sa capacité physiologique. Car même si le seul but de cette manoeuvre désespérée est de vouloir économiser le repas de midi, cela ne vous apportera au final qu’un horrible mal de ventre vous obligeant à vous allonger comme une loutre au moins une heure pour tenter de digérer.

2 – Eviter de flaner négligemment en plein hiver, et surtout ne vous ventez jamais de ne jamais avoir glissé. Dans tout les cas ne tenez jamais la main de votre amoureux dans de telles circonstances : car vous vous retrouverez bien malgré vous, les quatre fers en l’air, une hanche, un genou et un poignet en moins après avoir glissé comme une m… sur une grosse plaque de verglas. (Maaaamaaan, j’ai des bleus partout !)

3 – Toujours prévoir une tenue gindée pour toute occasion, même si vous ne disposez que d’un simple sac à dos, il faut toujours être paré à toute éventualité. Si malheureusement vous n’écoutez pas ce précieux conseil numéro trois, tentez de garder une attitude de circonstance, sûr de vous, la poitrine bombée en avant, le regard fier et surtoût faites-vous oublier.

Milles baisers,

Les Apprentis Nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *