Jambo !

Ça commence à sentir la fin des vacances pour nous, et du coup un peu le point final de notre année de folie consacré à notre inoubliable mariage… Nous sommes assis dans le sable, il est 17h et nous profitons des derniers rayons de soleil qui percent les nuages gris de ce jour et forment des tâches turquoises sur la mer aux reflets plus argentés. Un peu de mélancolie… Depuis notre dernier message, nous avons été diplômé Open Water Diver PADI soit le niveau 2 : en d’autres termes plongeurs totalement autonomes partout dans le monde jusqu’à une profondeur de 18m.

 Lundi et mardi donc, nous enchaînons deux plongées par jour autour de l’atoll de Mnemba en plein océan indien. L’eau est à 27 degrés, calme et est turquoise comme si le fond avait été recouvert d’un liner de piscine. Seuls étudiants, nous avons le privilège de devoir monter notre matériel, le vérifier : on a un peu la pression (je crois avoir vider la moitié de ma bouteille dans le bateau la première fois à force de vérifier si mon detendeur délivrait bien de l’oxygène !). Enfin prêts, nous nous jetons à l’eau comme des pros, tout équipés, roulé-boulé arrière. Les conditions en profondeurs sont plus difficile qu’il n’y paraît, vers 10-12m le courant est fort et nous dérivons sans arrêt ce qui est difficile pour nos exercices de certification. Le plus drôle est de devoir repérer le sens du courant en observant ces feignasses de poissons qui s’alignent tous face au courant pour se gaver directement plancton, z’ont qu’à ouvrir le « bec » !
Les fonds sont splendides, les patates de coraux énormes et les poissons rivalisent de beauté tant leurs couleurs sont impressionnantes. Nous pouvons observer des murènes, poissons clowns, poissons feuilles, poissons pierres, poissons papillons, raies pastenagues à points bleus, des crabes porcelaines, tous les poissons de Némos, des tortues et mon dieu, pleins de dauphins. Premier jour en mer, trop chanceux, notre instructrice Marine est en train de nous briefer lorsque cinq ou six dauphins passent sous le bateau ! Ni une ni deux tous les plongeurs sautent à l’eau sans même être équipés et nous partons nager avec eux. Ils nous font leur show, tournent autour de nous, multiplient les pirouettes et sauts ! Nous sommes comme des gosses c’est juste genial ! Et dire qu’une excursion de tourisme de masse les traquent par vingtaine de bateaux à l’autre bout de l’île. Là, les dauphins ne veulent pas nous quitter, mais il est temps de nous équiper pour repartir sous l’eau !

Au bout du deuxième jour, nous sommes officiellement diplômés ! Nous avons atteint notre objectif des vacances ! Arglll, mais c’est tellement bon d’être là-bas dessous ! Nous resignons pour deux plongées de plus, impossibles de nous arrêter.

Hier donc nous avons fait deux plongées certifiantes également : une plongée derivante avec utilisation de bouées de signalisation à déployer avant l’arrivée en surface (j’ai bien failli être aspiré en haut une ou deux fois moi !). Et surtout surtout, le must du must : un cours de photo sous-marine avec un super appareil, pas la ptite daube d’argentique jetable qui nous avait gâché toutes nos photos en Indonésie ! C’est un exercice difficile car il faut contrôler sa respiration pour ne pas bouger, faire attention à sa flottabilité pour ne pas s’écrouler sur les coraux ni redécoller vers la surface comme j’ai tendance à le faire, regarder régulièrement autour de soi même si l’on est absorbé par son cliché pour surveiller les murènes ou autres poissons un peu rageux ! Mais les photos sont splendides, on est super content nous avons eu un très bon prof ! Celle du poisson bleu c’est moi qui l’ai faite, trop trop fière. Flo a géré aussi, on a de très belles étoiles de mer. Promis on les mettra dans la galerie !

On pourrait vous parler de la plongée pendant des heures ! C’est super excitant d’avoir une passion commune et de pouvoir tout partager ! Mais bon même sous l’eau, un couple reste un couple : on s’invente de nouveaux signes aquatiques comme le petit cœur (c’est mignoooon !), on peut se disputer (mention spécial gros sourcils froncés de Flo… bah oui on peut pas crier sous l’eau), ou encore faire des boulettes (du coup après on a le droit aux gros sourcils de Flo) comme détacher par mégarde la ceinture de plomb de son binôme ou lui arracher le masque en se débattant contre le courant ! Et là, faut encore que j’invente un signe pour « … Désolé… » !

Aujourd’hui donc repos ! Notre corps a eu raison de nous. Après les deux descentes à 19 et 16m hier nous étions bien claqué et avons comaté dans la piscine du centre de plongée toute la fin de l’après-midi. Ce matin, réveil avec un début d’otite tous les deux… Mouarf, qui c’est qui a pissé dans l’eau?
Flo a l’air de moins souffrir ce soir, moi je déguste un peu et surtout appréhende une éventuelle douleur en altitude.

Et oui, nous prenons l’avion samedi à 3h du matin. Ce soir dernière nuit à Zanzibar, Julie la propriétaire du B&B nous invite à un apéritif avec nos deux moniteurs de plongée, ça promet d’être sympa ! Demain après-midi retour à Dar Es Salam par bateau.

On vous envoi pleins de baisers,
À très vite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *