C’est la mer..e !

Salut à tous,

Bon … sans surprises, qu’elles soient mauvaises ou bonnes, l’aventure ne l’est pas réellement. Tout était trop beau, tout se passait trop bien jusque là. Hier matin, levé difficile à 6h après une courte et peu confortable nuit. En ouvrant les volets … 5 cm de neige ! Arfff, sans se décourager, nous avons filé prendre le tramway direction Part Dieu pour prendre la navette pour l’aéroport. 10 mn .. 20 mn .. 30 mn et toujours pas de bus. Nous avons sympathisé avec un autre couple et avons partagé un taxi. Nous avons mis presque 1h pour rejoindre St Exupéry, les routes étant à peine dégagées et surtout extrêmement glissantes. Arrivés à bon port, nous avons tranquillement enregistrés nos bagages et sommes allés petit déjeuner. On nous avait prévenu d’un retard d’environ 25 mn, mais nos correspondances étant assurées, nous nous sommes requinqués sereinement. Erreur !

P1030528_petitUne heure plus tard, nous sommes retourné à l’embarquement de la Swiss Air et là : le drame ! Notre vol a été tout simplement annulé ! On nous a invité à récupérer nos bagages et a faire gentiement la queue pendant plus d’1h30 pour tenter de trouver une solution de remplacement. Du coup notre avion est reporté à demain mêmes heures. Après avoir un peu bataillé, la compagnie nous a trouvé un hôtel entièrement pris en charge pour nous dédommager. Nous sommes dans un hôtel en face de notre terminal d’embarquement. La chambre est stupéfiante, avec écran plat, choix de coussins personnalisés, sauna, hammam et salle de sport gratuite, repas de midi, soir et petit déj … le délire ! Du coup nos 24h d’attente ont pris une toute autre saveur, la tension est redescendu d’un cran. L’après-midi nous avons décompressé au hammam et avons comaté devant la télévision puis petit buffet pour reprendre les forces et au dodo !

Vous vous dites sans doute que c’était pas grand chose, un petit retard d’un jour ce n’est rien. Attendez attendez ! Ce matin, réveil 7h30 en toute tranquillité, petit déjeuner copieux et juste à traverser la route pour rejoindre notre terminal et faire enregistrer nos bagages. Sans problème, aucun retard annoncé, nous filons en salle d’embarquement après avoir passé la douane. Nous nous asseyons dans l’appareil avec 15 mn de retard, mais bon pas de quoi s’alarmer. L’annonce du pilote cependant nous on un peu moins fait sourire … « Nous sommes cloués au sol pour au moins 1h … » puis « Il y a des problèmes techniques sur la piste, nous partirons dans 40 mn … ». Il ne nous a pas fallu longtemps pour prendre conscience que nous allions loupé notre correspondance à Zurich ! Les nerfs mis à rude épreuve, nous avons finalement réussi à décoller vers 12h20 au lieu de 10h40 initialement prévu. Notre avion pour Helsinki partant de Suisse à 13h00, nous n’avons eu que nos yeux pour pleurer lorsque nous avons pu nous extraire de notre engin des airs à 13h15 et avons fait la queue une fois encore pendant presque 2h pour « trouver une solution ». Je n’ai sans doute pas besoin de vous préciser que ne sommes à bout, et que la situation ne nous semble plus aussi cocasse. Bien décidé à ne pas nous laisser faire, nous avons harcelé l’hôtesse de la Swiss pour qu’elle nous trouve un autre vol pour arriver à une heure convenable au sein de la capitale Finlandaise … ce qui n’est pas possible. On a bien tenté de rester une nuit de plus ici s’ils nous dédommagaient comme hier, mais ça aussi c’est impossible.

Bilan : nous repartons ce soir à 19h05, arrivée prévue si Dieu le veut (il neige à Zurich) à 22h55. De là, opération commando pour trouver un hôtel pas cher ou bien dormir sur les bancs de l’aéroport. Et de là, nous tenterons de prendre le train pour Lappeenranta demain matin.

On vous embrasse, nos baisers ne sont pas encore tout à fait finlandais, on va y arriver !!!

Les apprentis nomades

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *